Goodies | Sac à Dos Loungefly Disney Là Haut Adventure (Disney, Goodies, Là Haut, Loungefly) | Good'In Shop

Sac à Dos Loungefly Disney Là Haut Adventure

89,90

Rupture de stock

Catégories : , , , Étiquettes : , ,

Description

Ce sac à dos de qualité exclusif Loungefly Disney rappellera la poésie du film mythique Là Haut !

Sac à dos Là Haut, mesure 23x26x11cm environ, matière : cuir synthétique modèle exclusif Europe

Vous avez envie de découvrir l’ensemble de nos produits Disney c’est ici !

En savoir plus sur Là Haut ? (sources Wikipédia)

Là-haut (Up) est le dixième long-métrage d’animation en images de synthèse des studios Pixar, sorti en 2009 et réalisé par Pete Docter (Monstres et Cie), et Bob Peterson, qui en signe également le scénario. Il raconte l’histoire du veuf octogénaire Carl Fredricksen (doublé par Edward Asner) qui, grâce à des ballons gonflés à l’hélium, envole sa maison vers une région de l’Amérique du Sud non nommée (mais fortement inspirée de la Gran Sabana au Venezuela) accompagné du jeune scout Russell (Jordan Nagai) pour accomplir une promesse qu’il avait faite à sa femme décédée.

Synopsis

Carl Fredricksen, petit garçon, rêve d’être un explorateur depuis qu’il a vu aux actualités du cinéma les exploits de Charles Muntz, célèbre aventurier qui, à bord de son dirigeable et accompagné de ses chiens, a découvert les chutes du Paradis, un tepuy perdu dans la Guyane vénézuélienne. Suivant ses exploits avec admiration, le garçon apprend que son idole aurait ramené le squelette d’une créature qu’il nommera “le monstre des chutes du Paradis” mais sera considéré comme un faux par les scientifiques. Contraint de sauver son honneur, Charles Muntz décide de retourner en Amérique du Sud pour prouver au monde qu’il a raison en ramenant la créature vivante. Jouant dans la rue en imitant son héros, Carl fait la connaissance d’Ellie, une petite fille délurée qui partage le même rêve que lui.

Des années plus tard, Ellie et Carl se marient et rêvent d’aller jusqu’aux chutes du Paradis. Mais les mauvaises nouvelles s’accumulent : le couple ne peut pas avoir d’enfant et les économies pour leur grand voyage sont écornées par les aléas de la vie. Quand Carl peut enfin acheter des billets d’avion pour l’Amérique du Sud, Ellie tombe malade et meurt. Carl reste seul dans sa maison, la dernière debout dans un quartier de style victorien que les engins de chantier rasent pour construire des immeubles modernes. Mais Carl, qui a maintenant 78 ans, refuse de vendre sa demeure et de partir en maison de retraite.

Un jour, un jeune «explorateur» (similaire à un scout) nommé Russell vient frapper à sa porte et lui demande s’il peut lui rendre service : il veut obtenir son badge d’aide aux personnes âgées. Pour se débarrasser de lui, Carl l’envoie à la recherche d’un oiseau imaginaire nommé le dabou qui viendrait la nuit piétiner ses fleurs. Peu de temps après, un des camions du chantier renverse la boîte aux lettres de Carl ; celui-ci panique et, en voulant repousser l’ingénieur qui veut réparer les dégâts, le frappe à la tête avec sa canne et le blesse. La compagnie saisit l’occasion pour lui intenter un procès et le faire placer en maison de retraite.

Le jour où les employés de la résidence de retraite du Grand Chêne viennent chercher Carl, la maison s’envole grâce à des milliers de ballons attachés par l’intérieur de la cheminée : Carl part accomplir son rêve, aller s’installer aux chutes du Paradis. Mais il découvre que Russell était sur son palier au moment du décollage. Réticent à le faire rentrer, Carl finit par accepter. Après un orage qui a menacé leurs vies, le vieil homme se réveille et commence à faire descendre la maison, mais lorsqu’il touche enfin le sol, il aperçoit les chutes du paradis, de l’autre côté de la falaise où la maison s’est posée. Énervé, il avance avec Russell, qui l’aide à tirer la maison à l’aide de cordes.

×
×

Panier