Joyeux Anniversaire DONALD !
Joyeux Anniversaire Donald !

Joyeux Anniversaire Donald !

DONALD FÊTE SES 85 ANS

Donald Fauntleroy Duck, ou plus connu comme Donald, fête en ce mois de juin ses 85 ans. Et même si il est considéré comme un personnage moins emblématique de la maison Disney que son camarade Mickey Mouse, je ne vois pas pourquoi il n’aurais pas le droit à son moment de gloire à travers cet article … Puis, avouez que malgré son caractère de cochon, vous l’aimez tous un peu, n’est ce pas?

Vous voulez le connaitre un peu mieux? Alors, c’est parti…!!!

Donald est développé entre autres par l’animateur Dick Lundy et voit le jour le 9 juin 1934. Il apparaît pour la première fois au cinéma dans un film intitulé « Une petite poule avisée « 

Au début de sa carrière au cinéma, il laissait voir son caractère grincheux et colérique, ce qui a servi à contre balancer le caractère calme et posé de son cher ami Mickey. 

Il devient rapidement héros de sa propre série de dessins animés. Dans la bande dessinée, grâce aux dessinateurs Al Taliaferro et Carl Barks il s’entoure rapidement d’un bon nombre de nouveaux personnages qui font naître un univers qui lui est propre. Je citerai son oncle Balthazar Picsou comme exemple.

Actuellement, Donald a presque disparu du cinéma mais concernant l’édition bande dessinée, il reste assez populaire dans certains pays plus que d’autres. Par exemple, En Europe du Nord, les Pays Scandinaves ou même l’Italie il est au même grade que Mickey. En Suède c’est Donald le personnage plus populaire de la maison Disney. En revanche, en France ce n’est pas lui qui a un magazine à son nom mais son oncle Picsou (Picsou Magazine).

Malgré le manque de notoriété de ce personnage sur devant de la scène, il reste très présent dans les produits dérivés de l’univers Disney

DONALD AU FIL DES ANNÉES: SON EVOLUTION

Le nom Donald Duck est cité pour la première fois comme étant un ami de Mickey dans « Mickey’s Hozoo Witswitch, and Wotswot« . Il s’agit d’un poème apparu dans un livre de la série The Adventures of Mickey Mouse. Cette histoire a été republiée et illustrée en 1932 à Londres par Wilfred Haughton. On peut voir dans l’angle inférieur gauche un canard aux ailes courtes, vêtu d’un short similaire à celui de Mickey, à la tête noire et découverte. Il ne ressemble pas vraiment à ce qu’il sera quelques années plus tard

En decembre 1933, Clemence Nash, un présentateur de publicité pour l’Adohr Milk Company signe son contrat avec Studios Disney pour prêter sa voix a un personnage qui n’est toujours pas créé. Clemence Nash aura ce ‘rôle’ de 1934 a 1983. Suite au décès de Nash en 1985, ça sera Tony Anselmo qui reprendra sa place..

1934 – Première apparition officielle dans le film « La petite poule avisée »

L’histoire de la « Cornemuse du marin » est publiée sous forme de pages dominicales entre septembre et décembre 1934 aux Etats Unis puis entre avril et août 1935 dans le Journal de Mickey en France. 

Le 11 août 1934 sort le film « Le gala des orphelins« . Donald a les traits plus anguleux (le bec), un corps plus grossier, des pieds plus grands entre autres caractéristiques…

Donald apparait de plus en plus souvent dans d’autres films de la serie Mickey Mouse aux cotés de Mickey, Minnie, Dingo et Pluto. Dans « Mickey’s Service Station » sortie le 16 mars 1935, le fameux canard entame un trio avec Dingo et Mickey.

Ce trio sera présent dans la plupart des courts-métrages réalises par Ben Sharpsteen entre 1935 et 1938.

Apres 1938, les 3 personnages apparaissent en solo et ont chacun leur propres courts-métrages car le caractère de Mickey étant devenu trop strict empêche Donald de faire des « bêtises ».

De ce fait, en juin 1938, le court-métrage « Trappeurs arctiques » ne présente que Dingo et Donald.

L’annee 1936 marque le debut de la carriere solo de Donald

L’année 1937 fut un grand tournant dans l’histoire de Donald, de nombreuses nouveautés concernant notre cher canard colérique:

  • Tout d’abord Donald obtient sa propre série de dessins animés, suivie peu après par ses propres bandes dessinées.
  • L’apparition d’une famille
  • Et de nouveaux traits de caractère

Le , Donald intervient pour la première fois dans une histoire spécialement taillée pour un journal à séries intitulé «Donald et Donna». A savoir que Donna est sa première petite copine qui a précédée Daisy.

Dans leurs histoires, le duo Osborne-Taliaferro transforme Donald de campagnard en citadin. Ils insérèrent même les premiers membres de la famille des canards.

Le 17 octobre 1937 ses 3 neveux Riri, Fifi et Loulou pointe le bout de leur bec pour la première fois. Ce sont les triplés, fils de Della, la sœur de Donald. Ils sont envoyés chez leur oncle pour qu’il s’occupe d’eux pendant le séjour à l’hôpital du père des triplés, qui lui doit se remettre de leurs dernières frasques. Donald devient alors une sorte de père adoptif.

 
 

Donald apparaît sous la forme de très fameux tableaux d’artistes peintres connus comme par exemple « La Joconde » de Da Vinci ou « La femme au miroir » de Pablo Picasso entre autres. Ces chefs-d’œuvres revus et corrigés selon l’univers des canards de Disney  on été publiés et recopiés a maintes reprises. En 1945, seize de ces œuvres on été reproduites dans le numéro du 16 avril du Life Magazine.

Au début des années 40, la Guerre Civile éclate et alors que Mickey passe en quelques sortes au deuxième plan et reste majoritairement l’image ambassadrice de la compagnie Disney, Donald lui s’enrôle en tant que militaire. Il devient alors l’image des propagandes de guerre. Pour citer quelques films de cette période belliqueuse nous avons « Donald bénévole » en septembre 1940 ou « Donald a l’armée » en mai 1942.

En 1943 Donald apparaît pour la 1ere fois avec 2 écureuils dans le court-métrage « Private Pluto » mais ceux la resteront sans nom jusqu’à 1947 ou ils apparaîtront pour la 2eme fois dans le cartoon « Donald chez les écureuils » (Chip and Dale en anglais).

Le 21 Juin 1961 sort au cinéma le dernier film d’animation avec Donald. En revanche, il restera présent dans les foyers des fans Disney par les bandes dessinés. Des années auparavant la maison d’édition Egmont basée à Copenhague exploitait la licence des séries Disney mais ce n’est qu’à partir des années 60 que le nombre de ses publications s’accroît. Durant les années 70, les séries de cette maison d’édition représentent l’écrasante majorité des productions de l’univers des canards de Disney. Donald serait présenté dans ces séries comme ceci : Il vit avec ses 3 neveux, Riri, Fifi et Loulou au 111 Rue des Pommes du Paradis à Donaldville. Il a une voiture de 1934 de la marque Scrutto dont la plaque d’immatriculation porte le numéro 313. Il travaille de façon irrégulière dans une fabrique de margarine dans la ville où il vit. 

Picsou oblige souvent Donald à travailler pour lui pour un salaire de misère de 30 centimes de l’heure, ou bien à le suivre pour des chasses au trésor.  Il réalise pour lui des tâches sans intérêt comme nettoyer les milliards de pièces contenues dans son coffre-fort. Malheureusement pour lui, l’argent qu’il voit ne sort jamais d’où il est. Lors des chasses au trésor, les gaffes de Donald sont souvent un motif pour Picsou d’allonger les dettes de Donald.

En 1970, la république de Saint-Marin émet une série de timbres en l’honneur de Donald. D’autres pays le feront plus tard comme le Bhoutan en 1984 puis les Maldives et Grenade.

En 1979 Disneyland Records édite Mickey Mouse Disco, un album de musique comprenant des versions disco des classiques musicaux de Disney, et dont la promotion est assurée par une compilation de courts métrages d’animation, sorti le .

Les premières histoires de Donaldmade in France’ sont publiées en 1982. La première est « Le Papillon qui venait du froid » dessinée par Claude Marin et écrite par Louis Cance et Patrice Valli.

En 1983 Donald réapparaît au cinema dans « Le Noel de Mickey » (adaptation d’Un chant de Noel de Charles Dickens)  où il incarne le neveu de Ebenezer Scrooge. Contrairement à ce que Donald nous a habitué, sur ce film son tempérament est plus calme. 

Le , Donald laisse ses empreintes de pas dans le ciment devant le Grauman’s Chinese Theatre, aux côtés du nom de Clarence Nash (souvenez vous, sa voix entre 1934 et 1985).

Dans la même année (1984) sort le premier jeu vidéo ou Donald est le protagoniste. Par la suite, d’autres jeux vidéos où il sera le héros sont produits à partir des années 90 puis 2000.

En 1988 il apparaît dans le long-métrage « Qui veut la peau de Roger Rabbit » où pour le plus grand plaisir de ses fans il explose de colère. 

En 2004 Donald est récompensé et gagne son étoile parmi tant d’autres sur le Walk of Fame à Hollywood.

Bien évidemment je n’ai cité ci-dessus que quelques moments marquants de la vie de notre cher canard, mais le nombre d’apparitions au cinéma que ce soit dans des courts-métrages, films ou brèves apparitions est très vaste. Egalement très souvent présent dans les éditions de bande dessinés. 

Si vous souhaitez des détails plus précis sur des évènement de la vie de Donald, faites-le moi savoir dans les commentaires et je me ferai une joie de vous détailler tout ça dans un autre article…

D’ici la, je retourne me plonger dans un futur article qui me tient vraiment a cœur…

Si la curiosité vous ronge, restez connectés !

A très bientôt mes Disney Addicts!

Simplet Disney

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier